Redonner vie et espoir à ces femmes

La femme se plante timidement devant l’infirmier. Questions d’usage. La pauvreté de celle-ci lui reflète son pays. Elle a à peine 29 ans, abandonnée par son mari, et en parait 50 ans. Seul le ventre bombé lui donne l’allure d’une jeune femme. Le nouveau programme de CPN, arrive à point nommé, pour redonner vie et espoir à ces femmes qui font la ligne à la porte du bureau depuis l’annonce officielle du projet dans le spot. Après l’admission, elle se dirige au laboratoire pour les prélèvements sanguins, mais surtout le dépistage obligatoire du VIH en début de grossesse et confirmation de la grossesse. Avec surprise, il constatera que Zena devant lui est séronégative. Tout le tableau clinique lançait un message de séropositivité.

Ce qui frappe est sa maigreur avec un périmètre brachial de 20 cm (normal plus de 22), poids de 37kgs, taille de 147 cm doublé d’une allure d’adolescente famélique avec un enfant de deux ans qui s’assoit à peine et deux autres à la maison. L`infirmier essaie de mettre le petit sur pied. Des hurlements annoncent, un je ne veux pas ou un je ne peux pas! La nutritionniste et la stagiaire en psychologie feront le reste du suivi nutritionnel et stimulation avec cette petite SAMUELLA dans le volet de petite enfance.

La journée est trop longue pour cet infirmier qui en peu de temps se voit confronté au suivi de CPN avec les règles et normes strictes de l’algorithme de l’OMS au Burundi. Il peine avec la collecte de données des indicateurs, mais le plus important est de diriger cette femme démunie aux bons soins du personnel. Le reste la coordonnatrice lui donnera le coup de main dont il a besoin pour le moment.

photo Burundi

Quand la maman se dirige vers l’atelier de bouillie, elle n’a même pas la force d’aider les autres femmes qui sont autour du feu pour la préparation. Et chaque fois qu’elle est rassasiée de la bouillie, elle regagne le lit de l`hôpital du jour et oublie l’enfant. Elle s’endort profondément sur un matelas de moleskine rouge, recouvert d’un drap, que le personnel garde en réserve pour ces femmes épuisées.

Ce projet est financé par le gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s