Et oui, déjà la fin!

Les trois semaines suivant notre retour de la mi-stage ont déboulé à grande vitesse. En effet, c’est entre l’organisation et les journées d’activités avec les jeunes de l’OPDE, les beaux moments partagés avec les familles, mais aussi avec le groupe et les amis que nous voyons le sablier s’écouler. Le terme ambivalence pourrait décrire l’état d’esprit de ces dernières semaines. Nous sommes partagés entre l’aversion de quitter ce pays si riche en personnes formidables, en découvertes et en apprentissages, alors que d’un autre côté l’appel de retrouvailles imminentes avec nos proches et notre quotidien se fait aussi sentir.

Toutefois, nous ne laissons pas ce sentiment nous submerger et travaillons pour terminer en beauté les objectifs de notre stage. La poursuite de nos ateliers de sensibilisation nous mène encore à de belles discussions avec les jeunes. De plus, une journée sportive regroupant tous les jeunes des centres de Taba et de Rukira a lieu  sous le thème d’olympiades. Cette journée permet à tous de partager un bon moment dans une atmosphère de compétition, mais le tout avec du plaisir et de la coopération.

photoRwanda1

Suite à ces semaines chargées, le moment est déjà venu d’entamer notre dernière journée à l’OPDE. C’est maintenant l’occasion de réunir tous les jeunes et de remettre les diplômes aux pairs aidants qui ont reçu une formation dans les dernières semaines. Ces jeunes leaders positifs résidant dans les centres se sont portés volontaires afin de devenir des modèles pour les plus jeunes et de les accompagner dans les difficultés, mais aussi dans les réussites de leur quotidien. Suite à cette remise, musique et danses sont au menu afin de partager un dernier moment de qualité avec ces jeunes, mais aussi de les remercier pour leur participation active à toutes nos activités au cours des deux derniers mois. Ils ont de quoi être fiers : la majorité ont surmonté en bas âge de grandes épreuves, mais ils demeurent, encore aujourd’hui, remplis de joie de vivre, de rires et d’entrain. La résilience dont ils font preuve est une des choses qui sera pour toujours conservée dans notre mémoire.

photoRwanda2

C’est maintenant le temps de profiter d’une dernière soirée avec nos familles. Celles-ci sont toutes conviées à une soirée organisée pour les remercier, tout comme les intervenantes et intervenants de l’OPDE. Les éclats de rire et les sourires présents sur tous les visages nous confirment que cette soirée est bien réussie, chacun y trouve son compte dans les discussions, la danse ou bien même dans la nourriture! C’est tout de même avec une certaine appréhension de tous les quitter le matin venu que nous passons au travers de la soirée. Au réveil, ce moment est déjà venu, celui de quitter ceux que nous considérons maintenant comme nos proches et nos amis, mais aussi le moment de quitter notre routine et nos repères dans cette communauté où nous avons vécu les deux derniers mois. C’est dans la tristesse des au revoir déchirants pour certains, mais aussi dans la reconnaissance que nous prenons la route pour Kibuye où nous passerons quelques jours avant notre retour au Québec.

photoRwanda3

L’environnement magnifique de Kibuye nous permet de relaxer au bord du lac Kivu tout en admirant les montagnes environnantes. C’est aussi l’occasion de profiter de nos derniers moments en tant que groupe. Il est difficile de croire que ce groupe d’inconnus ait autant évolué en seulement quelques formations pré-départ et en deux mois de séjour à l’étranger. Ce groupe est plutôt devenu une famille dans laquelle de riches amitiés se sont créées au fil d’expériences parfois tristes, parfois réconfortantes ou même parfois très cocasses!

photoRwanda4

Notre séjour à Kibuye étant terminé, nous reprenons la route pour Kigali où nous passons notre dernière soirée tous ensemble autour d’un bon repas.  Au réveil, la date du deux août inscrite sur notre calendrier nous confirme déjà la fin de cette aventure. C’est seulement après d’autres au revoir attristés que nous quittons non seulement des personnes importantes à nos yeux, mais aussi une culture comprenant toutes ses facettes si intéressantes. Par contre, c’est la tête et le cœur débordant de paysages, de rencontres, de visages et d’apprentissages tout autant au niveau culturel, personnel et professionnel que nous entamons le retour vers notre quotidien qui se trouvera assurément changé par cette expérience.

photoRwanda5

Témoignage d’Evelyne Adam-Caron

Photos de Kristina Bastien

Groupe QSF 2016-2017, OPDE Rwanda

 

Pour lire leurs autres articles :

https://aideinternationalealenfance.wordpress.com/2017/06/20/rwanda-tout-en-douceur/

https://aideinternationalealenfance.wordpress.com/2017/07/11/rwanda-tout-en-douceur-2e-partie/

https://aideinternationalealenfance.wordpress.com/2017/07/20/la-mi-stage-pour-le-groupe-du-rwanda/

Pour en savoir plus sur L’AMIE : http://www.amie.ca

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s