Chronique terrain : Sécurisation de la grossesse

docteur-echo-mai2019
La gynécologue en service échographie.

Place de l’échographie obstétricale du 1er trimestre dans la sécurisation de la grossesse.

L’APECOS a mis en place un projet de santé mère-enfant et nouveau-né dans le but de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infantile pour la population vulnérable du District Sanitaire Bujumbura Mairie Sud. Pour atteindre ses objectifs au niveau du suivi et de la sécurisation de la grossesse de cette même population, un échographe a été acheté et mis à la disposition du centre APECOS.

En plus, une gynéco-obstétricienne est toujours présente 3 jours par semaine pour que ces femmes reçoivent l’examen d’échographie sans difficulté.

Avant le projet, les femmes savaient que le rôle de l’échographie était de déterminer le sexe du fœtus que la maman porte. De plus, les femmes vulnérables croyaient que l’échographie était destinée aux riches, ceux qui sont capables de se payer ce service. Par conséquent, elles ne se préoccupaient pas de faire les échographies pendant leurs grossesses. Pendant le projet, plusieurs campagnes de sensibilisation et enseignements auprès des femmes enceintes sur l’intérêt de faire les échographies au cours de la grossesse ont été faites auprès de la population vulnérable. Ces campagnes de sensibilisation ont permis d’amener plusieurs mères enceintes à fréquenter le service de CPN de l’APECOS pour un suivi complet de leurs grossesses et pour recevoir des enseignements.

Au cours de ce trimestre du projet, un accent particulier a été mis sur les enseignements de l’importance et des objectifs de l’échographie du premier trimestre de la grossesse :

  • La datation de la grossesse (date de début de grossesse et âge gestationnel) par la mesure de la longueur crânio-caudale de l’embryon ;
  • La détermination du nombre d’embryons et le type éventuel d’une grossesse multiple (chorionicité et zygocité) ;
  • Le dépistage de certaines malformations fœtales : vérification de la présence du pôle céphalique, de quatre membres, de l’intégrité de la paroi abdominale, la présence d’un estomac et d’une vessie ;
  • La mesure de la clarté nucale et la présence des os propres du nez avec l’évaluation du risque de trisomie 21 (cette échographie permet de détecter environ 70 % des fœtus porteurs d’une trisomie 21) ;
  • La vérification de l’évolutivité de la grossesse.

L’échographie du premier trimestre doit être pratiquée impérativement entre 11 et 14 semaines d’aménorrhée (SA).

Les résultats ci-après démontrent le changement de comportement des femmes en adhérant à la consultation en échographie : d’octobre 2018 à mars 2019, il y a eu 808 actes gynécologiques (échographies, consultations, remise des résultats) soit 79 de plus que le semestre précédent. De ces 808 échographies, 253 étaient du premier trimestre (31%).

Les pathologies rencontrées pour ces échographies sont 6 cas d’œuf clair, 7 cas de grossesse non évolutive, 3 cas de grossesse extra-utérine (GEU), 2 cas de grossesse gémellaire. Les diagnostics ont permis aux femmes d’avoir une prise en charge adaptée à leur état de santé dans les délais. Les cas des GEU et œufs clairs ont été interrompus d’une façon thérapeutique et pour les cas de grossesse gémellaire, des mesures ont été prises pour améliorer leur santé et celle des fœtus.

En trois ans, le nombre annuel d’actes gynécologiques est passé de 193 à 1537.

En conclusion, toutes ces interventions aux femmes ont contribué à la réduction de la mortalité maternelle et infantile de ces bénéficiaires.

 

Chronique écrite par Dre Viola NDIKUMANA avec l’appui de Denise BANTEGEYEKO, coordonnatrice du projet entre L’AMIE et l’APECOS

 

 

* Vous avez une minute? Nous aimerions avoir votre avis après déjà trois ans de la réalisation de ce projet terrain. Aidez-nous à nous améliorer en remplissant ce court sondage de quatre questions : Sondage d’évaluation des chroniques

 

Pour lire les chroniques précédentes :
https://aideinternationalealenfance.wordpress.com/category/chroniques/ 

Pour en apprendre plus ou soutenir ce projet qui est présentement en campagne de financement : www.amie.ca

bannière Facebook - campagne financement-projet santé mère-enfantCe projet est financé par le gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s