À la découverte de l’île Rouge!

mada2En ce début de troisième semaine, à Antsirabe, Madagascar, chaque membre du groupe vit ses propres aléas face à l’adaptation au mode de vie malgache. Ce n’est que tout récemment que nous avons intégré nos familles d’accueil. Après avoir quitté le confort de la vie de groupe, l’arrivée dans les familles a été plus éprouvante pour certaines stagiaires, mais la vie familiale est appréciée par toutes pour sa richesse culturelle. L’installation dans les familles d’accueil a été une belle surprise pour le groupe et toutes s’en réjouissent pour le confort que cela apporte après une bonne journée de travail.mada1

Après seulement quelques jours, l’inconfort et l’angoisse ressentis ont peu à peu laissé place à l’appréciation des différences et à l’anticipation de la réalisation du projet. Dans la majorité des cas, le bruit et le chaos de la ville nous ont déboussolées. Plusieurs ont dû s’habituer à la pollution visible dans les rues et à la poussière. L’appétit n’est pas similaire à celui de Québec. Tous les repas sont à base de riz, alors impossible d’y échapper! De nombreuses stagiaires font le choix de diminuer leur consommation de viande pour prioriser les fruits et les légumes, ainsi que les sambos, un plat typique de l’île. Après avoir compris le fonctionnement des moyens de transports dans la ville, chacune y trouve son compte et cela nous permet d’autant plus d’intégrer le quotidien malagasy.mada3

La vie de groupe apporte une sécurité de plus lors des déplacements, mais tout autant lors du déroulement du projet avec notre partenaire du sud. Ce n’est pas toujours simple de se coordonner en groupe, mais chacune fait des concessions pour assurer une bonne cohésion d’ensemble et éviter les possibles irritabilités. Des rencontres hebdomadaires nous aident à mieux cerner les améliorations à apporter et à souligner les forces de chacune. Après notre première journée de travail, nous avons établi une vision possible d’aménagement pour le centre de SPV FELANA et nous sommes plus que motivées à mener à bien notre projet. Tous les jours de travail nous font réaliser qu’il y a plusieurs initiatives envisageables, mais que le manque de temps nous contraint à prioriser les plus gros aspects du projet global. Heureusement, nous sommes huit paires de mains à la tâche et cela nous permettra d’atteindre les objectifs déterminés.

 

Groupe QSF 2018-2019, Madagascar, SPV Felana

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s