Au pays des mille aventures

71 jours que j’ai quitté le Canada. 71 jours que je suis au Rwanda. 71 jours d’aventure.

Voilà un peu plus de 2 mois que je suis au pays des mille collines. Le Rwanda partage les frontières avec l’Ouganda, la Tanzanie, le Burundi et la République Démocratique du Congo. Depuis que j’ai mis les pieds sur le sol rwandais, je ne fais qu’admirer les paysages : le pays est parsemé de vues à couper le souffle. Partout où je pose les yeux, je ne vois que des panoramas de collines verdoyantes remplies de bananiers à n’en plus finir accompagnés de quelques petites rivières par ci et par là. Un vrai petit bout de paradis sur terre.

paysageRwandaPaysage rwandais. Photo prise dans le quartier où j’habite.

Il faut avouer que c’était tout un défi mon premier mois quant à l’adaptation au rythme de vie ici. En me promenant au centre-ville, je ne savais plus où regarder. Ici, tout bouge. Tout est en mouvement. Des voitures passent de tout bord tout côté sans feu de circulation, des motos taxis et des bicyclettes taxis zig zaggent entre les voitures en tentant de se frayer un chemin, des piétons traversent les rues sans regarder. D’un autre côté, des marchands qui essayent d’attirer mon attention en lançant un « Hey, sister! » en tentant de me vendre des souliers ou des vêtements. La cerise sur le sundae : des locaux qui me murmurent un « umuzungu » qui veut dire « blanche » en kinyarwanda, bien que mes traits asiatiques en démontrent le contraire. Le tout accompagné de bruit de moteur, de klaxon et d’un brouhaha de kinyarwanda. Mais on s’y habitue vite!

selfie_filles_MaremboAvec les jeunes filles du Centre Marembo où je travaille comme travailleuse sociale.

Par chance que je me suis très rapidement liée d’amitié avec les deux autres stagiaires PSIJ Marie-Rose et Catherine. La famille d’accueil de Catherine nous a reçues à bras grands ouverts comme si nous étions leurs propres filles. Nous faisons plusieurs sorties les fins de semaine avec le frère, les sœurs, le cousin et parfois même avec le père et la mère de la famille. En semaine, nous partageons le souper typiquement rwandais : des haricots, des patates, du manioc, de la courge, des bananes et du riz blanc. Parfois, nous mangeons aussi du foufou, un plat qui se mange avec les mains. Ainsi, nous sommes devenus une famille élargie, mais soudée que je ne changerais pour rien au monde, car ils me font sentir comme si j’étais à la maison.

familleChez la famille d’accueil de Catherine

trioLes trois PSIJ ensemble : Catherine Moffette, Marie-Rose Nyirabavandimwe et moi-même

J’ai été triste, perdue, désemparée, impuissante, non comprise et impatiente, mais aussi heureuse, reconnaissante, chanceuse, comblée et fortunée. Cette expérience représente pour moi une opportunité en or de pouvoir développer ma personne autant dans le côté professionnel que personnel. Je me sens choyée de pouvoir vivre cette belle aventure remplie de périples.

71 jours que j’ai quitté le Canada. 71 jours que je suis au Rwanda. 71 jours d’aventure. Et ça ne fait que commencer.

 

Nhu Anh Hoang, stagiaire PSIJ 2019 en tant qu’agente en intervention sociale (saines habitudes de vie) Centre Marembo, Rwanda

 

 

Ces stages sont possibles grâce au financement d’Affaires mondiales Canada. Pour consulter les offres de stage de L’AMIE, cliquez ici.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s