La famille devient des ami.e.s, et les ami.e.s deviennent la famille

image4Avant de venir ici, au Rwanda, j’ai fait le choix d’habiter en famille d’accueil. Pourquoi faire ce choix ? Plusieurs personnes me l’ont demandé. Je souhaitais être avec les gens d’ici, vivre leur quotidien, manger la nourriture locale, vivre avec eux pour comprendre réellement comment c’était Kigali. Quelques craintes peuvent toujours être présentes avant d’arriver : Est-ce qu’on va bien s’entendre? Vais-je bien m’intégrer? Vais-je bien m’adapter? Si jamais ça ne va pas, que ferai-je?

image3La vie fait bien les choses; je suis maintenant dans une famille plus qu’incroyable depuis bientôt 3 mois. Je considère ces personnes comme ma vraie famille. Mes frères et sœurs d’accueil sont pour moi, mes frères et sœurs. Ma mère d’accueil m’appelle même « sa fille », même chose pour le père de la famille. Je me sens chez moi ici, dans cette maison avec ces personnes. Avec le temps, on apprend à se connaître. J’ai tout plein de beaux souvenirs avec eux, tel que de fêter des anniversaires en famille à la maison avec des amis, d’aller manger une crème glacée avec mes frères et sœurs ou bien d’écouter un match de soccer tout le monde assis dans le salon en partageant le thé. Ce ne sont que quelques exemples parmi plusieurs moments. Ils m’ont accompagnée dès le début afin de rendre mon intégration plus facile tout en étant eux-mêmes.

image1Grâce à la famille, on rencontre également leurs amis. C’est en partageant un verre les vendredis qu’on apprend à se connaître, à se faire beaucoup de plaisir et à partir à l’aventure dans d’autres villes de temps à autre qu’on devient des amis. Nous sommes donc un beau gros groupe, variant de 5 à 12 personnes selon les sorties. Avec le temps, les amis deviennent donc la famille. On partage divers moments que ce soit plus formel ou non, mais à chaque fois, les rires, les sourires et le plaisir sont au rendez-vous. Nous leur avons même fait découvrir notre fameux repas que chaque famille québécoise confectionne, soit le pâté chinois. Ce fut une réussite auprès de nos amis rwandais !

image5Lorsque l’on part à l’aventure comme celle-ci, parfois nous sommes accompagnées. J’ai la chance d’être partie avec deux autres jeunes femmes. Encore ici, au départ, quelques craintes peuvent être présentes ne sachant pas comment nous allions nous entendre dans ce nouvel environnement. Dès les premiers instants, ce fut un excellent mélange de nos trois personnalités. Nous sommes ensemble tous les jours, partageant notre quotidien. Que ce soit d’aller au gym, parcourir la ville, découvrir le Rwanda ou d’aller danser, nous sommes toujours ensemble à vivre ces moments le sourire aux lèvres et un fou rire jamais bien loin. Ces filles, inconnues au départ, sont maintenant des sœurs à mes yeux. C’est réellement une chance de les avoir à mes côtés. Cela nous permet de nous ouvrir sur certaines situations, de partager nos vécus, de nous comprendre, de nous accompagner dans notre quotidien pour nos 6 mois ici.

image2C’est grâce à toutes ces personnes que je me crée les plus beaux souvenirs de ce merveilleux voyage, car j’ai maintenant une deuxième famille ici me faisant vivre des moments qui me resteront en tête à jamais.

image6Catherine Moffette, stagiaire PSIJ 2019 en tant qu’agente en infirmerie, Centre Marembo, Rwanda

 

Ces stages sont possibles grâce au financement d’Affaires mondiales Canada. Pour consulter les offres de stage de L’AMIE, cliquez ici.


Une réflexion sur “La famille devient des ami.e.s, et les ami.e.s deviennent la famille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s